Instant Vigneron

Guillaume Lelay nous présente sa cuvée, le Saumur Champigny Château du Bellay 2014

Posté le mercredi, 07 décembre 2016 dans Focus sur, Actualités

Guillaume Lelaychateau du bellay

A l’occasion de la sortie à la boutique de cette nouvelle cuvée, le Saumur Champigny Château du Bellay 2014, voici quelques lignes sur ce vigneron, qui passionné par le terroir, en fait ressortir toute la quintessence dans son vin.

Bordelais d’origine, Guillaume Lelay, choisi, une fois ses diplômes en poche, de suivre sa femme dans sa région d’origine le Saumurois. Ainsi en 2008 il reprend le Domaine, sur les communes de St Cyr en Bourg et Brézé, constitué majoritairement de vignes entourées de murs de Tuffeau, que l’on appelle des clos, « j’ai eu envie de réaliser la synthèse de ma vision du vin sur mon propre Domaine. Passionné par les vieilles pierres, amateur des vins du Saumurois et accueilli par cette « douceur angevine » légendaire, je suis tombé amoureux des lieux et de la culture des vignes en Clos : particularité de la région depuis plus de 300 ans. »

Afin de respecter encore plus les terres des ancêtres et d’optimiser leur production, Guillaume conduit ses vignes en agriculture raisonnée, plus respectueuse de l’environnement, « Mes vignes sont enherbées de manière à protéger les sols de l’érosion et à renforcer la biodiversité. C’est ainsi que de nombreux insectes recolonisent mes vignes et permettent une lutte naturelle contre les insectes prédateurs de la vigne. »

De ces clos, construits pour la plupart au XVIIIème siècle afin de limiter les vols de raisins, du sol argilo calcaire et du microclimat optimal à la maturation des raisins, en sort cette cuvée le Saumur Champigny Château du Bellay 2014. Issu d’une sélection de 4ha de vignes plantées en Cabernet Franc dans 3 clos remarquables et de vignes âgées de plus de 50 ans, ce vin révèle une robe rubis intense aux reflets brillants, un nez complexe mêlant les arômes de fruits noirs, de truffe et de noisettes aux nuances toastées et de moka. Ainsi qu’une bouche aux accents de chocolat, ample et charnue, structurée par des tanins soyeux.

On l’adore avec des viandes rôties ou grillées, des poissons ou des fromages affinés ! Après un passage en carafe de 2 à 3 heures, à déguster chambré 16°C

robert marcel : coopérative de vignerons